Sentier du patrimoine de Nucourt

Si le village de Nucourt est bâti principalement sur le plateau agricole, la commune, elle, s’étend jusqu’aux sources de l’Aubette de Magny et au bois de l’île. Son église, située à près d’un kilomètre du village, semble posée au milieu des champs.

Nucourt, des carrières à l’histoire singulière

Le village de Nucourt a été l’un des plus touchés de la région lors de la Seconde Guerre mondiale. Il a souffert des bombardements alliés au printemps 1944 qui visaient les chaînes d’assemblage des missiles V1 installées par les allemands dans les anciennes carrières de pierre. L’objectif d’Hitler était alors de faire plier les anglais en bombardant Londres avec les V1, bombes volantes considérées comme les premiers missiles de croisière de l’histoire de l’aéronautique.

Mais l’histoire se retourna et ce sont les Alliés qui larguèrent par trois fois sur la commune environ 6000 bombes perforantes. Le village fut alors en grande partie détruit et huit personnes tuées. L’église Saint Quentin, située à près d’un kilomètre du village en réchappa. Posée au milieu des champs elle arbore toujours ses deux clochers, l’un traditionnel du XIIIe siècle au milieu du chœur, et l’autre, de style Renaissance appliqué contre la façade.

Avant ce sinistre usage, les carrières de calcaire avaient été exploitées pour extraire les pierres de taille servant à la construction d’habitations dans le village et les alentours. L’arrivé du chemin de fer permit d’exporter ces pierres à bâtir jusqu’à Paris où de nombreux bâtiment haussmanniens (et même l’Arc de Triomphe, dit-on) reposent sur la “pierre de Nucourt”. Au début du XXe siècle, les carrières ont été utilisées comme champignonnières.

Plus d’informations en téléchargeant la plaquette de la Fédération Française de Randonnée.